> Trucs & Astuces > Comment acheter un smartphone responsablement ?
Arthur Arthur

Comment acheter un smartphone responsablement ?

Idéalement, ne pas acheter de nouveau smartphone et garder celui qu'on a déjà c'est le plus responsable. Si on doit/veut vraiment remplacer son ancien appareil parce qu'il est devenu obsolète nous conseillons d'acheter un appareil d'occasion. Si vous avez peur d'acheter à un inconnu et sans garantie acheter une appareil reconditionné est une bonne alternative. Mais parfois on a vraiment pas d'autre choix que d'acheter un nouvel appareil. Ce que nous conseillons en dernier recours.


De nombreux critères rentrent en ligne de compte lors de l’achat d’un nouveau smartphone : la taille de la mémoire et les possibilités de son extension, la durée de la batterie, la qualité de l’écran et du son, l’intégration de la technologie 5G, la rapidité de réaction de l’appareil.

Cependant, de plus en plus de consommateurs intègrent un nouvel élément dans leur processus de décision : l’éco-responsabilité.

La facilité avec lequel on peut réparer son smartphone afin d’éviter un remplacement prématuré devient donc essentiel dans le choix de son appareil. La réparabilité d’un smartphone n’est pas identique selon les marques, et certains fabricants s’en sortent mieux que d’autres.


iPhone : bien mais peut mieux faire

La marque à la pomme s’en tire bien en permettant un remplacement relativement facile de l’écran et de la batterie. Sur les modèles récents, le souci reste la coque arrière qui peut présenter une certaine fragilité. Résultat, en cas de casse, il faut remplacer l’intégralité du châssis. De plus, en cas de remplacement de composants plus complexes, la réparation devient plus difficile.


Samsung : la déception

Si le Galaxy S4 était largement avantagé en matière de réparation, depuis c’est la débandade pour la marque coréenne. En effet, mis à part la batterie sur certains modèles, lors du remplacement du moindre élément, il est impératif de retirer l’écran qui est particulièrement bien collé. Sur le S6, la batterie elle-même est difficile à retirer ! De plus les bords incurvés des S8 rendent compliqués le remplacement de la vitre sans endommager irrémédiablement l’écran qu’elle protège. Point positif, le reste des composants est facile à remplacer, après avoir passé la barrière du retrait de l’écran.


LG : de plus en plus difficile à réparer


Si les versions G4 et G5 du smartphone de LG étaient de bons exemples de ce qu’un appareil réparable doit être, avec un retrait de la batterie sans outil, les versions suivantes sont devenus un casse-tête. On pourrait évoquer une sorte de “samsungisation” des appareils LG, tant les deux marques ont suivi la même démarche de réparabilité.



Huawei : meilleur prix mais pas meilleure réparabilité


Depuis quelques années, la marque chinoise s’est imposée parmi les grands fabricants de smartphones. En terme de réparabilité, ce n’est pourtant pas encore le cas. Si la modularité des composants reste un point fort des appareils Huawei, la problématique de l’écran reste identique. En effet, chaque opération nécessite de passer par le démontage de ce dernier qui est collé et présente donc des risques de casse importants.


Google Pixel : une alternative intéressante

Le smartphone du géant américain est une relative bonne surprise quant à son aisance à être réparé. On notera une grande variabilité selon les modèles, mais les Pixel 3a et 3a XL ne présentent pas de difficulté insurmontable, à part une attention spécifique à porter sur les nattes connectant les éléments électroniques.


Quel est le meilleur smartphone pour la réparabilité ?

Il existe pourtant un appareil qui offre un niveau de réparabilité optimal : le Fairphone 3. Ce smartphone a été pensé dans cette optique et la totalité de l’appareil est accessible avec des outils très simples. Autre appareil à noter, le Shift 6M, qui est livré avec un tournevis !